Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h • Attention ! Du 6/02 au 12/03, la station de métro des Carmes est fermée + d’infos

Camée Jean Antoine Verdier

Précieuse sculpture

Camée
Cliché F. Pons

MORELLI Nicola (1771-1838), Portrait du général Jean Antoine Verdier
1ère moitié du XIXe siècle, Agate
4,1 cm x 3,1 cm

La technique du camée consiste à sculpter une pierre possédant des strates de couleurs différentes. Cela permet de faire ressortir le motif en relief sur un fond de teinte différente. C’est un art de la miniature et du raffinement qui connaît un important succès durant la période impériale. Les nombreux camées antiques conservés dans les collections ou montés sur des objets modernes ont indéniablement contribué à en relancer la vogue. Particulièrement, à une période où l’empire romain est un modèle à tous les points de vue. Alors que les principaux centres de production se trouvent en Italie, Napoléon crée à Paris une école de gravure sur pierres fines.

Artiste romain membre de l’Académie de Saint-Luc et de la Congrégation des virtuoses au Panthéon, Nicola Morelli est un des graveurs de camée les plus fameux de son époque. Il représente ici un général de l’Empire originaire de Toulouse, Jean Antoine Verdier. Il participa aux principales campagnes napoléoniennes à travers l’Europe. Le modèle est représenté de profil à la manière antique mais il s’agît bien du portrait d’un homme du XIXe siècle.

Morelli s’est attaché à donner vie à son modèle représenté la bouche entrouverte. Le réalisme est saisissant pour un objet de si petite dimension. Le rendu du modelé du visage ou la transparence de la chevelure sur le front légèrement dégarni révèlent ainsi l’extrême maîtrise technique de l’artiste. (MP Chaumet-Sarkissian)

Cette œuvre est présentée dans le Cabinet de préciosité, au rez-de-chaussée du musée, dans la Précieuse Nature.

Camée
Camée
Camée